De Monet à Renoir, la révélation du décor impressionniste au musée de l’Orangerie


Jamais une exposition ne s’était intéressée à la question du décoratif dans la production des peintres impressionnistes. En démontrant combien ces artistes avaient la fibre décorative, le musée de l’Orangerie réussit son pari. Dès l’aube de l’impressionnisme se faufile l’ombre d’un décor. Les premières expositions du groupe en 1874 et 1876 laissent entrevoir ce potentiel…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Russell, le prince adoubé qui ne veut surtout pas froisser le roi Hamilton

Guerre d’Ukraine, une occasion de sortir de l’aliénation collective ?