Munch au musée d’Orsay : et des ténèbres jaillit la lumière


L’artiste est célèbre. Il est même entré dans la culture populaire, inspirant l’émoticône de l’effroi et le masque d’horreur de la saga Scream au cinéma. Et pourtant … « De Munch on ne connaît souvent que Le Cri, déclare Claire Bernardi, directrice du musée de l’Orangerie et commissaire de l’exposition présentée au musée d’Orsay. Après l’exposition « Munch et la…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pas de miracle : Roglic jette l'éponge

Convention citoyenne sur la fin de vie