in

The Souvenir: Un geste cinématographique fascinant [critique]



Souvenir

Un diptyque magistral autour de la beauté violente d’un premier amour. Et le surgissement d’une actrice majeure : Honor Swinton- Byrne

The Souvenir constitue le quatrième long de Joanna Hogg, venue au cinéma en 2007. Et si ce nom parle surtout aux cinéphiles pointus, ce diptyque apparaît comme la porte d’entrée idéale à son cinéma, sorte d’aboutissement de son travail…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quand tu perds 500 000 euros avec un AccordHotels Arena plein à craquer !

Faites monter les décibels avec les écouteurs sans fil Samsung Galaxy Buds + à moins de 80€