in

“So Tonight That I Might See” de Mazzy Star, le spleen romantique à l’infini

En 1993, passé l’ouragan grunge, le duo californien, nourri des sixties psychédéliques, invente au rock une nouvelle langueur, sensuelle comme la voix de Hope Sandoval, hypnotique telles les guitares de David Roback. Son parfum capiteux persiste encore.

David Roback et Hope Sandoval, autrement dit Mazzy Star, étaient-ils, comme le rapportent tous ceux qui ont eu la (mal)chance de…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lequel Utiliser Pour Soigner Vos Douleurs ? La Réponse Avec Ce Guide.

camping 3 critique

Que vaut Camping 3 ? [critique]