Lee Ufan, l’art pour habiter le temps


L’un des premiers gestes de l’artiste, dès les années 1960, a été de s’éloigner du monde des images et de la représentation, de manière à fournir par ses œuvres, peintures, sculptures ou installations, des supports de réflexion qui aident le spectateur à développer une attention à l’espace au vide, aux matériaux, au corps et à la relation entre ces éléments.


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tual en maîtrise, Robert premier non repêché : Les Bleus font un sur deux en séries du 800m

Poutine copycat d’Hitler – AgoraVox le média citoyen