En Autriche, des bronzes volés d’une valeur d’un million d’euros sauvés in extremis de la fonte


La mémoire du sculpteur autrichien d’origine grecque Joannis Avramidis (1922-2016) refait aujourd’hui surface à travers un scénario digne d’une mauvaise comédie. Cinq reliefs et deux sculptures en bronze de l’artiste, estimés plus d’un million d’euros, ont été sauvés de la fonte après que des voleurs maladroits les aient pris pour de la ferraille. La police viennoise, avec le…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Des passings venus d'ailleurs et beaucoup de sang-froid : Medvedev était en mission

« Consommer autrement », l’avancée des énergies renouvelables