in

Avec “Il Nerone”, de Monteverdi, et “A Quiet Place”, de Bernstein, l’Opéra de Paris explore l’histoire du genre lyrique


En tournée à Dijon et Amiens, l’Académie de l’Opéra de Paris célèbre Claudio Monteverdi, tandis que le Palais Garnier propose, en création française, l’unique opéra de Leonard Bernstein.

En cette fin d’hiver, l’Opéra de Paris semble s’être assigné une mission : offrir une vision panoramique de l’expérimentation lyrique, depuis Il Nerone, de Claudio Monteverdi…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Comment Nettoyer la Pompe du Lave-Vaisselle (Et Éviter Qu’elle Se Bouche).

DF 09203 R2

Eaux profondes (sur Amazon Prime) : petit thriller, mais grands numéros d’acteurs