in

Une étudiante en médecine jette l’éponge pour ne pas participer au massacre de la médecine


Je n’ai pas mentionné son nom, bien sûr.

Comme les soignants suspendus, qui étaient les plus consciencieux de la profession, c’est encore un des meilleurs éléments qui est perdu pour la médecine.

Ne restera-t-il pour prendre la relève que les moins scrupuleux ? Ceux qui s’arrangent avec leur conscience et avec le serment d’Hippocrate ?

Ceux-là pensent-ils que cette…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le musée du Louvre dépoussière la nature morte : une grande exposition prévue pour la rentrée

Mort de Charlotte Valendrey : l’actrice de Demain nous appartient est décédée à 53 ans