in

un député du parti au pouvoir reconnait l’utilisation du logiciel espion Pegasus – Libération



Après avoir longtemps nié, un député du parti de Orban a reconnu que la Hongrie a utilisé le logiciel Pegasus mais a estimé ne pas avoir violé les de citoyens hongrois.

La Hongrie a bien utilisé le logiciel-espion israélien Pegasus, a finalement admis jeudi un député du parti au pouvoir, tout en affirmant que cela n’avait pas été pour espionner illégalement des citoyens…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The Last of Us : Un personnage inédit pour la série HBO ?

Lazio : la réaction à chaud de Valentin Rongier