in

Un délit de fuite qui finit par toucher le fond




Vie et agonie d'un petit gardon. Il advint qu'un petit gardon, poisson frétillant et aimable, né dans l'onde bienveillante de la Loire, fut pris d'une phobie du courant. La chose n'est pas banale et mérite explication afin d'avertir les éducateurs des risques qu'entraîne un mot mal compris. Pour bien suivre ce récit, nous appellerons notre ami Némo par commodité, l'état civil de la…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Richarlison sur le jet de banane : "Tant qu'ils continuent leur bla-bla…"

Virginie Efira : découvrez les compléments alimentaires à petit prix qu’elle prend pour rester en forme