in

un beau documentaire qui n’élude pas les zones d’ombre de l’artiste


Yves Jeuland ne s’en cache pas : Yves Montand est son héros. Mais le documentaire qu’il lui consacre n’a rien d’une hagiographie. Avec son coauteur, Vincent Josse, il nous raconte un homme complexé par ses origines populaires, aussi odieux qu’attachant.

Depuis quelque vingt ans, Yves Jeuland sème sur nos écrans ses films pépites, au confluent de ses trois passions : la…


Lire l’article original Accédez au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trouvez le matériel de construction qu’il vous faut en showroom

28688237

William Shatner de retour sur Terre et bouleversé après son voyage dans l’espace