in

Trésor méconnu de Paris : le cabinet de curiosités d’Adèle de Rothschild


Le tout, aux dires de certains témoins, s’entasse, « sans classement, ni méthode ». Pour l’heure, les jeunes mariés vivent rue du Faubourg-Saint-Honoré. Ils n’auront pas le temps de trouver un espace plus adapté. C’est Adèle seule qui choisira de faire construire, entre 1873 et 1878, un immense hôtel particulier rue Berryer, sur un terrain qui avait accueilli la Folie Beaujon…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Comment faire suivre son courrier à une nouvelle adresse ?

Hommage au professeur Luc Montagnier : Science et Conscience