in

Sylvain Desclous : « J’ai imaginé La Campagne de France comme un anti- Striptease »



Campagne

Pour son premier long métrage documentaire, le réalisateur de Vendeur raconte les municipales dans un petit village d’Indre- et- Loire. Une réussite qu’il décrypte pour Première.

Qu’est ce qui vous a donné envie d’aborder la politique pour votre premier long métrage documentaire ?

Sylvain Desclous : Cette passion pour la politique est ancienne chez moi puisque j’ai…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Metallica, les « Four Horsemen » du metal

C’est quoi la position du « Bretzel », qui va vous faire frémir de plaisir comme jamais ?