scruter le sommeil paradoxal pour identifier les personnes à risque ? ⋅ Inserm, La science pour la santé


Dans la maladie d’Alzheimer, des troubles du sommeil surviennent bien avant que le diagnostic n’ait été posé. Sont-ils causés par les toutes premières étapes de la maladie, ou sont-ils au contraire un facteur de risque, qui favorise la neurodégénérescence ? Pour explorer ces questions, des chercheurs du GIP Cyceron, à Caen, ont étudié les modifications du sommeil…


Lire l’article original Accédez au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories
Toutinfos | Toute l'info en continue
Logo