in

plus de 60% des cas de première vague pourraient présenter des troubles olfactifs permanents


⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La réduction de la fonction olfactive est le symptôme dont la prévalence est la plus élevée dans la COVID-19. Ainsi, près de 70% des personnes atteintes de la maladie connaissent une perte partielle ou totale de leur odorat à un moment donné. Hormis les patients qui guérissent complètement,…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Crèmes anti-âge : ces nouveaux soins ultra efficaces qui vous feront paraître 10 ans de moins !

Affaire Jean-Jacques Bourdin : ces deux autres femmes qui pourraient témoigner contre lui