in

Notes de frais de Patricia Mirallès: des SMS enfoncent la députée



Mise en cause pour avoir confondu notes de frais et dépenses personnelles, la députée LREM de Montpellier, candidate à sa réélection, avait dénoncé des «accusations calomnieuses». Mediapart a pu consulter des échanges de SMS qui mettent à mal sa défense.


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

v22.38 – Service gagnant !

Luis Campos va faire de nombreuses victimes