in

« Make Italy Great Again »



Depuis la victoire du parti « Fratelli d'Italia » aux législatives italiennes, les spécialistes de la dissection in vivo d'une social-démocratie agonisante tentent avec opiniâtreté de déterminer si Georgia Meloni est fasciste, néofasciste ou post-fasciste. Et ils se demandent pourquoi les Italiens leur semblent envisager un retour à la politique des « heures les plus sombres de leur…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le diesel marseillais est "impressionnant" : "En seconde période, une seule équipe a existé"

Monica Bellucci : comment Vincent Cassel l'a séduite sur un tournage