in

L’éducation, filière pour une reproduction sociale potentiellement conservatrice


A l’heure où notre Président aborde le sujet « d’un enseignement supérieur qui n’a aucun prix », on peut se demander si notre système hétéroclite avec ses grandes écoles et ses universités gratuites et payantes est à sanctuariser. Si seuls quelques experts sauront investiguer savamment dans le maquis de l’Education en France (*) et…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

De l’esclave affranchie à l’impératrice, les femmes dans la Rome antique

"On pensait que c'était un suçon" : attention, les jeux d'asphyxie passent souvent inaperçus