in

L’éditeur de Pegasus avait admis que certains clients ne « protègent pas les droits de l’Homme »

Depuis toujours, NSO Group se dédouane des utilisations abusives de son logiciel d’espionnage Pegasus. L’entreprise prétend qu’elle fait de son mieux en contrôlant en amont à qui elle donne son outil, mais qu’elle ne peut pas surveiller l’utilisation « hautement sensible » qui en est faite.

Si le « Projet…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Heidi Klum bronze entièrement nue dans son jardin et dévoile une photo torride

Heidi Klum bronze entièrement nue dans son jardin et dévoile une photo torride

Grosse facture pour Red Bull et risque de pénalité pour… Verstappen

Grosse facture pour Red Bull et risque de pénalité pour… Verstappen