in

Le jour où Selena Gomez m’a appelée « my little baby »



Il existe, à mon sens, deux catégories de fans. Les chanceux et les forceurs. Ceux qui rencontrent par hasard, au détour d’une rue, leur idole et ceux qui attendent des heures en bas d’un hôtel. J’aimerais vous dire que je suis de celles que le chance récompense mais la vérité est tout autre. Parfois, il faut savoir saisir son destin. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai…


Lire l’article original Accédez au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

laioaf

Le tournage de Transformers: Rise of the Beasts est terminé