in

Le coeur révélé – AgoraVox le média citoyen


 

Alors que l’aube
déchire le voile de la nuit,
attardé en ses ténèbres,
voilà que l’absent m’apparaît enfin.
A moi, qui me tiens à l’écart,
il offre sa main fraternelle.
Ai-je mérité son attention
ou sait-il que je l’attends depuis toujours ?
Il sait et je sais que ses yeux ne peuvent mentir,
que j’existe depuis longtemps dans son désir.

 

Nous venons l’un et…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Afghanistan : l’Unesco alerte sur le pillage et les risques d’effondrement de la vallée de Bamiyan

Amel Bent : la tendre déclaration de son mari pour la Saint Valentin