in

La transhumance des moutons de prés-salés de la baie de Somme


En région picarde, chaque printemps, entre 4 000 et 5 000 moutons de prés-salés quittent leurs bergeries pour rejoindre les mollières, les pâturages situés au bord de la baie de Somme, à environ 5 km de là. Cette transhumance, née au XVe siècle, a été relancée dans les années 1990 par une association d’éleveurs.

Elle permet aux ovins de profiter des herbes marines qui poussent…


Lire l’article original Accédez au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Monfils, le constat sans appel : "Zverev m'a écrasé"

Schermata 2021 10 14 alle 09 10 43 af611

Comment acheter des bitcoins de manière rentable en 2021