in

La planète à feu et à sang


Le « capitalisme » met la Terre à sac, voire à feu et à sang – croissance des « profits » oblige, des profiteurs de pénuries organisées aux marchands d’armes… Sa pulsion d’illimitation pourrait même nous coûter la planète toute entière – et bien au-delà… Un « autre monde » est-il bien certain ? Une historienne, Ludivine Bantigny, n’en…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ferrari au paradis, Red Bull en enfer et Mercedes miraculé : Les Fous du Volant

Yoni Palmier, le tueur de l'Essonne : le drame de l'innocent emprisonné à tort