in

Joker : le rire pathologique, ça existe vraiment !



Nerveux, hystérique, défensif, déplacé, grinçant, forcé… Ce ne sont pas les adjectifs qui manquent pour qualifier un rire. Dans le cas de celui du Joker, c’est le rire dément; un rire fou et douloureux, que chacun des interprètes du personnage à l’écran s’est efforcé de faire sien.


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

« De base… » Nabilla enceinte et hallucinée par sa prise de poids, elle publie une photo parlante

La retraite la plus courte de l'histoire : Pourquoi Brady revient (déjà)