in

Grichka Bogdanoff, mon frère d’âme par une nuit étoilée de décembre


GRICHKA BOGDANOF,

MON FRERE D’ÂME PAR UNE NUIT ETOILE DE DECEMBRE

Il aimait les étoiles. Il était lui-même un astre. La lumière brillait toujours, irradiante, précieuse comme une gemme, dans ses yeux restés toujours ouverts, loin de toute banalité comme de toute médiocrité, sur l’ineffable mais puissant, inépuisable mais fécond imaginaire de l’enfance :…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A quoi sert de saler quand il neige ?

Astrologie : tout savoir sur l'homme Verseau