in

Emmanuel Macron à Pithiviers, en guerre contre les falsifications de l’histoire


« L’État français parqua ces familles, les retrancha dans des camps d’internement à Drancy, à Beaune-la-Rolande ou ici à Pithiviers avant de les déporter dans des camps d’extermination où, dans leur immense majorité, ils furent aussitôt assassinés dans les chambres à gaz. Une gare comme celle-ci, où nous nous retrouvons aujourd’hui entre une mairie et un clocher,…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Volées réflexes, smash sauté : Kyrgios a fait le spectacle avec Kokkinakis

Jean-Jacques Goldman touché : le chanteur sort du silence pour féliciter des collégiens alsaciens