in

De la dévoration à la dénumérisation du monde


 

Le déploiement à marche forcée du « numérique » est-il compatible avec les « équilibres vitaux de la biosphère » et les besoins véritables de l’humain ? Pour le philosophe Fabrice Flipo, le doute n’est pas de mise : l’industrie du numérique détruit l’environnement ainsi que les liens humains – et jusqu’à la conscience humaine…


collapse 3 89647
Nos modes…


Lire l’article original Accédez au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les cimetières sont aussi des lieux de vie