Dans la lumière de Sorolla : l’art en bord de mer


De retour à Valence, Sorolla abandonne les peintures historiques et religieuses, installe son chevalet face à la mer et commence à reproduire la vie qui l’entoure dans son intense luminosité, se concentrant à partir de 1885 sur la description des formes au contact de la lumière et des altérations qu’elle induit. Il ne deviendra pas pour autant un peintre impressionniste. Car si…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

🎧 Arnaud Manzanini : : "A vélo par -45 °C !"

logout 16

Première Journée sans masque – AgoraVox le média citoyen