in

cent ans après sa naissance, un garçon toujours dans le vent


Elle l’apprécie pour sa tendresse, sa gaillardise, son irrévérence et même ses imperfections. La jeune génération, comme le musicien The Doug, les chanteuses Nash et Corine ou les interpètes en herbe, s’empare de Georges Brassens et de son regard goguenard sur l’humanité.

Chaque mois sur Spotify, plus de 500 000 personnes écoutent Georges Brassens. C’est évidemment…


Lire l’article original Accédez au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Seniors : presque 18 mois séparent l’espérance de vie sans incapacité des hommes et des femmes