in

Bientôt un autotest salivaire pour diagnostiquer l’endométriose ?

Récemment, des chercheurs découvraient le gène responsable de certains cas graves d’endométriose. Nouvelle révolution potentielle : un test salivaire pour s’autodiagnostiquer !

Les Françaises ont beau être en moyenne une sur dix à souffrir d’endométriose, une maladie chronique et inflammatoire liée à « la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en…

Lire l’article original

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bebel 0

Jean-Paul Belmondo : retour sur ses couvertures de Première

Les anciens Mayas ont fait preuve d’une incroyable résilience après une éruption volcanique majeure