in

Au procès de l’attentat de Nice, la colère d’une mère



« Ma fille a été assassinée deux fois. Une fois par un fou, la seconde fois par la médecine légale ». D’une voix calme et posée Anne Gourvès, mère d’Amie, 12 ans, tuée le 14 juillet 2016, a fait entendre jeudi la voix de la colère de parents meurtris au procès de l’attentat de Nice.

Sujet tabou, la question des autopsies et des…


Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dahmer 2 scaled

Dahmer bat des records d’audience sur Netflix après 1 semaine

Premiers résultats cliniques du vaccin thérapeutique anticancer UCPVax ⋅ Inserm, La science pour la santé