in

Apprentissage "à la dure", confiance hors-norme et destin doré : Verstappen, première étoile


GRAND PRIX D’ABU DHABI – Max Verstappen (Red Bull) n’a pas oublié de remercier son père Jos dimanche après son premier titre. Le premier champion du monde néerlandais doit sans doute tout à son père, ancien pilote de Grand Prix qui l’a préparé depuis ses années de karting à l’univers impitoyable de la Formule 1.

Le rêve d’un père, l’ambition d’un fils. Et même plus que ça….

Lire l’article original Accéder au site


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mort de Anne Rice : l’autrice de Entretien avec un vampire et mère de Lestat s’est éteinte

Le polyamour est-il l’avenir du couple ?